Journal de voyage en Sardaigne de DOLIANOVA à OROSEI, à pied, sur le Cammino di Santu Jacu et d'autres chemins...début novembre 2012.

-------------------------------------

7h30 départ de BALLAO direction SILIUS,

après avoir longé la vallée je prends vite de la hauteur sur le versant Est de SILIUS_la chaleur me fait du bien...pour une fois...je retrouve la vallée pour Pranu Muttedu par le Castello . Je me méfie du balisage en bord de route et reprends le CSJ.

Quelques papys viennent causer quelques minutes le long de la route, certains m'ont vue hier et ma présence les intrigue un peu, toutes les excuses sont bonnes... et tout Silius est au courant que je vais passer!

au fond du village, je suis la première cliente du jour au bar pizzéria de Miranda, lieu pas exceptionnel la salle est remplie d'odeur de fumée.. Une mémée bien âgée surveille dans un coin, bien calée sur son fauteuil avec accoudoirs. J'ai l'impression qu'elle est sourde car elle ne me répond pas. J'ai droit à quelques patisseries locales sucrées pour reprendre des forces.

Je repars vers la voie romaine mais les autruches ne sont plus là, je n'ai pas bien compris la raison de leur disparition.

Comme à l'approche des Pyrénées, je devine le Gennnargentu avec la neige tombée depuis dimanche. Un peu de blanc ne fait pas de mal!

Le parcours vers la mine me fait rencontrer des ouvriers, ils pensent que je fais de l'auto-stop; pour l'endroit c'est un peu manqué! le chemin se confond avec le ruisseau qui a emporté une route de campagne. La citerne d'eau d'un paysan est toujours au milieu de la rivière, de quoi baliser...

J03d_

je continue au milieu de nulle part, des pierres et des buissons qui supportent le vent sur les hauteurs. Ensuite je descends dans la vallée, les chèvres nettoient les talus en pente, les bergers veillent discrètement...je rencontre Gianni, un jeune berger qui fait l'interrogatoire au bord du chemin avec son 4x4, il propose de m'accompagner plus loin. Je crois que j'aurais dû dire oui...

J03f_

les lacets pour rejoindre Pranu Muttedu sont les bienvenus, je profite enfin du paysage devant et derrière, le temps est parfait aujourd'hui, les lumières fantastiques, l'eau du ruisseau assez froide...les domus de Janas sont toujours là.

Je rejoins l'alignement de menhirs, je demande une réduction à l'entrée (j'ai dit que je l'avais eue l'an passé), j'apprécie encore mieux les lieux. Les formes et couleurs du lichen se détachent au milieu des chênes-liège quoique....l'harmonie est correcte et originale.

J03h_pranu muttedu

Je rejoins la rivière du fond, les buissons accrochés aux barbelés montrent que l'eau peut monter assez haut et elle n'est pas "à sec". Je ne comprends pas où je dois passer, et pourtant c'est bien là suivant mes indications. Je découvre les pentes bien drues, les buissons qui me servent de point d'ancrage, le sacà dos qui se coince dans les branches; pour une fois, je préfèrerais être plus petite!

je pousse les taillis avec mes bâtons, toujours dans la pente; comme les chèvres j'essaie de me repérer dans la pente pour trouver un passage...je ne peux pas vraiment faire demi-tour, trop compliqué, trop risqué sauf rester sur les fesses au plus raide et amortir le choc final.

Je reprends des forces avec de l'eau et quelques biscuits, je n'ai pas trop mangé aujourd'hui, et finalement je repère le chemin de terre qui devrait me sortir du "bush". Je n'ai pas de barbelés à franchir, en montée (!!!), c'est le top...

Je repars pour GONI, le repos et le repas chez Cecilia arrivent à point.

 

CSJ_BALLAO_SILIUS_GONI_profil_altitude