premiers pas sur le Cammino di Santu Jacu, en SARDAIGNE (Italie)_nous sommes en octobre 2011
dimanche 20 novembre 2011

aperçu rapide du CSJ

le CSJ*, vous le connaissez tous maintenant!? au moins de nom....

 

 * Cammino di Santu jacu

Posté par abeille74 à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


lundi 31 octobre 2011

sur le Cammino di Santu Jacu, suite et fin en Sardaigne

Le "Cammino di Santu Jacu" est fini, hélas...

Je n'ai pas toujours mis à jour le journal de voyage sur le blog car la priorité n'était pas là; je suis surtout venue pour le tester et aider à sa mise en place.

J'ai dû m'adapter assez vite à un pays que je ne connaissais pas du tout, une langue que je ne maîtrise pas à la perfection (!), une culture typique que j'ai découverte et comprise un peu mieux au bout de trois semaines.

Le climat et les températures ont évolué géographiquement entre fin septembre et fin octobre. Malgré la chaleur ambiante, je ne regrette pas les champs tout jaune. Il paraît que c'est plus joli au printemps, et pourtant l'automne a son charme; les herbes sèches permettent de mieux repérer les flèches au pied des murs, le ciel est azur, les gens reprennent un rythme plus "cool" après certains passages de touristes.

Que dire de l'accueil? je n'ai pas du tout à me plaindre de ce côté là, je pense que nous sommes chez une population très hospitalière malgré quelques querelles de voisinage politiques, historiques, voire inconnues...mais c'est un peu partout pareil!
San Giacomo, ou Santu Jacu, est très présent en Sardaigne; ce Chemin est un moyen de relier des sites et des hommes entre eux sur un territoire avec ses particularités, ses traditions, ses fêtes, ses dialectes! parfois on parlait en Sarde pour que je ne comprenne pas qu'il s'agissait de moi...tant pis...les rumeurs n'étaient pas désagréables ni négatives à mon avis.

Marcher n'est pas un moyen de locomotion normal par ici, il vaut mieux prendre la "guêpe", la "bici" ou un cheval! et lorsque vous êtes seule, c'est encore pire...une femme ne se déplace pas seule!!! pour la bonne cause, il n'y a pas de problème. Les cartes de l'I.G.M. autour du cou ont plus d'effet, avec une boussole dans une poche!

Pour m'amuser un peu (!!!!), je disais que mon mari m'attendait le soir en fin d'étape; j'étais censée envoyer un compte-rendu journalier à l'Association. Ce n'est pas complètement faux dans la mesure où c'est Flavio qui a accumulé les observations.

Dès l'étape de mise en confiance dépassée, j'ai toujours eu de bonnes relations notamment avec les femmes de mon âge, et parfois beaucoup plus âgées. Devinez un peu les regroupements sur la place communale....
Les entrées dans les bars sont toujours surprenantes lorsque j'enlève tout mon accoutrement. Il y a toujours un moment de Grand Silence de quelques secondes, et je m'en amusais régulièrement; Imaginez le nombre de femmes dans ces lieux. Lors des arrivées dans les Bed and Breakfast, il fallait toujours confirmer que je n'avais aucun compagnon "surprise" pour la soirée.

Le pays a une histoire un peu compliquée, et j'ai vite adopté le vocabulaire à partir des "nuraghe", "Domus de Janas", "Tomba di Giganti", San Giacomo, menhirs, à chercher au bord d'une propriété privée sans indication précise si ce n'est l'indication orale d'une personne. La découverte des "terme" de BENETUTTI dans la campagne et au milieu des brebis a été épique.

Quelle que soit la saison, ce nouveau Chemin vers Compostelle, Rome ou Jerusalem, aura ses adeptes, à la recherche d'eux-mêmes, de l'inconnu, de l'incertitude, de l'autre, du Chemin de la Vie.

Merci à Piero, Patrizia, Marinella, Pietro, Rino et les siens, Gina, Pierina, Maria, Lucia, Alessio, Maria, Luigi, Cecilia et sa fille, Alessandro, Antonello et Maire de SIURGUS, Pamela, Roberta, Bruno, Lorenzo, M.Antonietta, Bachisio, Marianna, Pietro et Graziella, Paolo, Umberto, Enrico, Alessandra, Francesca, Cristina, Salvatore, Pietro, Ninuccia, Maria, Nicolo, Yvan, Carmina, Elisa, Gianfranco, Aziz et Simonetta....ainsi que Flavio, tous les membres du groupe "...Santu Jacu" sur Facebook. Je n'ai pas pu répondre à certaines offres d'hébergement, pas pu rencontrer certaines personnes absentes lors de mon passage, mais je les remercie pour leur engagement.

IMG_2926

Bon Chemin aux prochains pèlerins sur le "Santu Jacu"...

pour ma part, je vais prendre une autre direction:

P1190023

Cammino di Santu Jacu

Posté par abeille74 à 14:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 26 octobre 2011

de OLIENA à DORGALI en vidéo

tant pis si mes vidéos sont de mauvaise qualité....je dois tout faire en même temps_ chercher mon chemin, photographier, avancer et parfois filmer en évitant la chute.

J'ai filmé trois secteurs de cette journée épique, tout est en direct et rien n'est prévu.

Posté par abeille74 à 22:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

lundi 24 octobre 2011

de ORUNE à NUORO

Posté par abeille74 à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 22 octobre 2011

les "terme" de BENETUTTI

vous ne pouvez pas imaginer l'ambiance tant que vous n'avez pas vu le "bac" d'eau chaude!

Posté par abeille74 à 22:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


jeudi 20 octobre 2011

quelques vidéos sur le Santu Jacu

sur l'étape ISILI_LACONI

sur la voie ferrée via SORGONO, n'ayez pas peur le train passera l'année prochaine!

encore une autre...........

dernière partie de l'étape DUALCHI_ BOLOTANA

le site du Cammino di Santu Jacu en Sardaigne

Posté par abeille74 à 23:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

sur les hauteurs de PATTADA

Le Chemin a pris un peu de hauteur depuis OZIERI; ce matin j'ai balisé pendant un moment avant de "démissionner" face aux obstacles de l'homme. A un moment, je ne peux pas forcer le passage pour aller mettre de la peinture!

Je ne savais pas que le jeudi est jour de chasse, je l'ai appris ce soir. Mes oreilles ont eu un peu chaud avec les balles de tous les côtés, jusqu'à ce que je vois enfin un tireur au bord d'un mur: ils tirent sur les colombes, ou les palombes, je n'ai pas bien compris. Avec tous les arbres, et obstacles, j'ai essayé de bien me montrer sur la voie ferrée en friche mais ce n'est pas toujours évident.

Un peu plus loin, des ouvriers creusent dans la pente pour raccourcir la route, il y en a au moins pour 2 ans! un des employés est Roumain .... j'ai repris désespérément l'ancienne voie ferrée pendant un instant avant de démissionner à nouveau et finir par la route pour PATTADA.

J'ai eu ma dose aujourd'hui. Après les orages de ce matin, et quelques averses sur les hauteurs, le soleil est arrivé et le vent aussi; à PATTADA, il ne fait pas bien chaud ce soir et mon linge a du mal à sécher pour la première fois!

Au pays des couteaux, j'ai eu droit à une visite personnalisée dans l'atelier d'un fabricant.

A bientôt,

P1180436

 le Cammino di Santu Jacu en Sardaigne, un Chemin en construction....

Posté par abeille74 à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 19 octobre 2011

de OZIERI

Depuis SORGONO, la traversée du Parco Assaï, NUGHEDU S.VITTORIA, SEDILO, NORAGUGUME, DUALCHI, le Chemin a atteint les abords de la montagne de BOLOTANA. Malgré les moments de vent, la chaleur est toujours présente en milieu de journée, les champs sont très très secs, les ruisseaux sont vite traversés!

J'ai donc rejoint OZIERI en bus, puis en train, puis en bus après quelques difficultés pour trouver un hébergement à ITTIREDDU. Les gens sont toujours sympathiques, toujours prêts à vous aider d'une façon ou d'une autre, le matin on surveille mon départ dans le village avec un salut bien amical. J'ai rencontré des dames bien sympathiques à la bibliothèque de OZIERI, il faut dire que la ville est un vrai labyrinthe dans la pente avec plusieurs quartiers. Parfois les noms des rues sont "cachés" je ne sais où, il vaut mieux venir une journée bien ensoleillée.

Je vous ai préparé un "question-réponse" avec mon expérience de quelques semaines en Sardaigne. Parfois ce sont des questions incontournables chez les gens rencontrés.........

Vous n'avez pas peur toute seule?        j'ai deux bâtons, de bonnes cartes militaires italiennes, je ne fais rien de "mal", je salue tous les gens que je rencontre et je respecte les propriétés. Je ne marche que le jour! et je laisse les braconniers faire leur boulot la nuit!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Est-ce que je suis payée pour marcher, flécher et faire mes commentaires? ...gratuito! les gens sont étonnés que je vienne ici pendant mes congés!

Ce matin, dans le bus, une dame m'a demandé si S.GIACOMO est venu en Sardaigne? mort ou vivant, S.GIACOMO est obligé d'être passé par ici pour aller en Sardaigne

comment est l'accueil en Sardaigne? un des meilleurs que j'ai eus sur tous les chemins, surtout dans les terres. Même si j'ai appris (?) l'italien sur la Via Francigena puis le C.di Assisi (pas plus que cela), le contact est assez facile la plupart du temps. Il ne faut pas se montrer au dernier moment, éviter de se cacher dans la campagne afin d'être mieux appréhendé. Je "crains" un peu plus les bergeries, surtout au moment où les troupeaux se déplacent. Il vaut mieux attendre, laisser passer, en se mettant à l'écart.

Comment se font les visites? beaucoup de sites archéologiques sont fermés, les horaires non affichés, il suffit de sauter les murs de pierres! Les accès dans la campagne sont rarement indiqués, attendre qu'une personne passe, et demander. Certains sites privés ne peuvent pas être aménagés pour le public.

Le matin? Contrairement à l'Espagne, ici on se lève tôt. Les bars sont ouverts avant 7h.

Les problèmes rencontrés? les mairies fermées l'après-midi, réseau téléphonique assez mauvais dans certains secteurs hébergements parfois limités un pays très tranquille incroyable comme c'est calme par ici, la nuit on n'entend rien.....pas de chouette, à peine un chien au loin. A l'approche des grandes villes, les problèmes sont toujours les mêmes; je m'informe de l'actualité en lisant les journaux dans les bars.

l'eau                  il faut prévoir de l'eau pour toute la journée- éviter l'eau du robinet. Pour le moment, j'ai sorti la cape de pluie pour 30' à peine. Les ruisseaux sont à sec mais je devine l'ambiance du chemin après quelques jours d'averses.

pourquoi des bâtons?                ici on s'étonne que j'ai deux bâtons, c'est réservé pour la neige et les "vieux".

les chiens?           les chiens "sauvages", je les renvoie chez eux. Les gardiens de troupeaux font leur boulot, je m'écarte un peu, avance et évite de les surprendre avec des gestes brusques. Hier, pour la première fois, j'ai vu un chien de troupeau avec de grosses pierres attachées au collier_ je crois qu'il n'était pas le plus sympathique.

à bient^ot

P1170532 P1170572 P1170579

P1170581 P1170629 P1170684

P1170743 P1170764 P1170768

P1180096

P1170522 P1180093

 

Posté par abeille74 à 10:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 12 octobre 2011

de GONI à SORGONO

pas facile de vous donner des nouvelles régulièrement depuis la campagne et les montagnes!

Après GONI, j'ai trainé dans les collines jusqu'à ISILI puis LACONI, beaux paysages surtout avec le temps chaud actuel...

je vois beaucoup de pierres par ici, debout ou couchées........!  depuis LACONI j'apprends à marcher en suivant la voie ferrée via MEANA SARDO, BELVI puis SORGONO. Les paysages sont un peu plus montagneux, les dialectes changent tout le temps (pour moi). Les gens sont sympas en général, je ne les gene pas trop non plus!

Arrivée à SORGONO, je me repose 2 nuits et visite un peu plus les sites aux alentours: plein de gros cailloux menhirs, sources, nuraghe sauvage, mais la chaleur est revenue par ici.

Les photos des dernières étapes sont visibles dans le 2° album, prenez le temps de charger les photos avant de vous mettre en mode "diaporama".

-------- à bientot ------------

P1170227

Posté par abeille74 à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 5 octobre 2011

de CAGLIARI à GONI

Le chemin a pris une nouvelle allure avec les oliviers, puis les collines (disons de petites montagnes) à partir de DOLIANOVA.

A DOLIANOVA, j'ai pu profiter de la chorale (en répétition) pendant ma visite de l'extraordinaire cathédrale, je l'aime bien celle-là... des fresques intérieures assez intéressantes et des sculptures un peu plus originales à l'extérieur . Mais la nuit est vite arrivée.

Les cochons, et même 3 autruches près de SILIUS, mettent un peu de parfum sur les sentiers. Les chênes-liège restent une grande ressource pour certaines propriétés. Même s'il faut parfois se détourner des objectifs, le site archéologique de PRANU MUTTEDU a été ma grande découverte du jour: plein de pierres_ debout ou non (3200-2800 avt JC), des tombes et menhirs encore bien debout, facile de s'y repérer pour une fois(!) ils sont dans l'axe nord-sud, rarement est-ouest; les alignements, cercles,et lieux funéraires sont abrités par des centaines de chênes-liège parfois aux formes bizarroïdes.

P.S. fin du 1° album à CAGLIARI et 2° album photos créé à partir de CAGLIARI-DOLIANOVA (voir la colonne de gauche en bas)

Posté par abeille74 à 20:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :